Exposition 2008 << Retour

Entre Tradition et Modernité

Cette exposition de tableaux italiens primitifs et de la Renaissance a pris un relief particulier, puisqu’après s’être tenue pendant deux mois dans notre galerie, elle a rejoint de décembre 2008 à avril 2009 le musée du Liechtenstein à Vienne.
C’est dire la rareté de l’ensemble, qui présentait en particulier de très grands artistes dont il ne nous est parvenu que peu de témoignages : Francesco Traini, le plus important peintre de Pise, vers 1325 ; Andrea di Nerio, le chef de l’école d’Arezzo à la même époque ; et aussi Giusto de’ Menabuoi, qui réalisa à Padoue l’extraordinaire décoration du Baptistère, mais dont il ne reste presque rien de la période milanaise, la plus intéressante, dont nous présentions six tondi provenant du polyptique Terzago (1363) ; un devant de coffre inédit de Bartolo di Fredi, pour l’instant le plus ancien devant de coffre siennois historié qui nous soit parvenu, où se déroulait devant nos yeux la merveilleuse histoire de Tristan et Yseut.
Venise était présente avec un panneau inédit de Paolo Veneziano. Enfin la petite Présentation au Temple de Bernardo Daddi, qui fait partie du même ensemble que la Nativité conservée au Museum of Fine Arts de Boston, avec son sens de la couleur et son lyrisme, montrait quel étonnant narrateur fut ce célèbre peintre.
L’arrivée du siècle suivant donna lieu à des bouleversements de tous ordres : recherches sur la perspective, étude de portraits, culte de l’Antiquité et étude de la statuaire qui permirent à Mantegna et à l’école de Padoue de rendre le volume en peinture, tout en s’inspirant des décors raffinés de la tradition siennoise, des apports des pays voisins et du Gothique International. Dans ce registre nous exposions :
– la saisissante Vierge à l’Enfant allaitant de Bartolomeo Vivarini, inédite, qui a rejoint le musée du Louvre à Paris,
– les trois panneaux de Giovanni da Rimini
– le Christ à la colonne de Liberale da Verona.
L’exposition permettait enfin de voir côte à côte les œuvres des deux plus grands peintres siennois du XVème siècle : Sassetta, allant vers la modernité et Giovanni di Paolo, avec un tableau inédit, tourné vers la tradition.

>> Voir les photos

Catalogue

Catalogue épuisé